2020

{Je vous souhaite une meilleure année 2021 que 2020.}

Cette phrase je l'ai entendue, limite en boucle depuis le réveillon du Nouvel An. Faut avouer que je l'ai aussi employée/écrite (par mimétisme?). Pourtant, est-ce que 2020 était aussi horrible que ça par rapport aux années précédentes?

En 2020 :

Nous avons malheureusement subi d'affreux attentats.....comme les années précédentes.

L'économie a souffert......comme les années précédentes.

Les riches devenaient plus riches. Les pauvres devenaient plus pauvres.....comme les années précédentes.

La violence urbaine étaient toujours là.......comme les années précédentes.

Les libertés s'amenuisaient.....comme les années précédentes.

Il y eut des "catastrophes naturelles"......comme les années précédentes.

Alors, qu'est-ce qui était différent des années précédentes? 

En 2020 :

Le monde entier a subi la même chose : un virus. Au lieu que ce soit sur un territoire éloigné, qu'on sache à peine situer sur une carte....la planète toute entière a dû faire face à la même chose. Ca change la donne, historiquement. Du coup, puisque c'était nouveau et qu'on ne savait comment (ré)agir face à cela, bah ça foutait la trouille, et ça partait en sucette dans tous les sens pour se donner une contenance.

Pourtant, je vois plutôt le positif que 2020 à apporter.

Les confinements (notamment le premier) ont relancé l'économie locale des artisans/commerçants. Qui n'a pas, du tout, consommé localement durant les confinements?

La planète a eu un répit écologique permettant aux animaux de se promener dans les grands villes. Le jour du dépassement (date à laquelle l'humanité a utilisé toutes les ressources que les écosystèmes naturels peuvent renouveler au cours d'une année) était le 29 juillet en 2019. En 2020, grâce à des mois de confinement strict dans le monde (2 mois en France), il a reculé de 3 semaines (en août donc). Sachant qu'en 1970, il intervenait le 29 décembre (soit un mode de vie presque durable), on est encore loin du compte aujourd'hui. Néanmoins, c'est un "+" non négligeable à marquer d'une pierre blanche.

On a appris à se soucier davantage des gens proches, ainsi que de ceux qui sont fragiles.

On a appris à prendre du temps pour soi.

On a appris des choses qu'on ne faisait pas avant (faire du pain, bricoler, coudre, jardiner.......).

On a aidé des autres (couture de masques lavables, faire les courses pour quelqu'un, jouer de la musique sur un balcon.....).

On s'est retrouvé en famille plus longtemps (Barbapapa était plus souvent à la maison, grâce au télétravail).

On a appris que peu importe notre emploi, certains métiers étaient plus essentiels au quotidien que d'autres.

On s'est satisfait de ce qu'on avait.

On n'a plus eu à faire la bise, ni serrer les mains (oui, pour moi c'est positif).

On était reconnaissant envers les autres (merci à la caisse du magasin, merci aux soignants, merci au livreur........).

On s'est plus servi de nos jambes pour nous déplacer.

Un Barbaloulou a pris son envol du nid.

Les parents qui ne connaissaient pas, ont découvert une facette de ce qu'est "l'école à la maison".

On était solidaires.

Ce que j'ai pu économiser en essence m'a permis de le réinjecter dans les cadeaux de Noël, dont j'ai débuté les achats localement dès l'été.

On a appris à communiquer différemment avec la visio (et j'ai bien galéré! LOL).

Mes Barbaloulous ont appris comment naissait une loi.

Alors, même s'il y eut du négatif en 2020, je ne peux que voir la quantité de positif en parallèle. Le négatif n'était pas différent des années précédentes. Le positif, lui, l'était clairement davantage.

Je ne vous souhaite donc pas une meilleure année que 2020. Je vous souhaite qu'elle ait autant de positif.