Lorsque j'ai débuté la tambouille de savons, j'utilisais des moules en silicone. Puis consciente que cette matière était vraiment de la daube, je suis passée à la récup' d'une brique de lait. Puis consciente que la partie opaque de la brique n'était pas top, bah il ne me restait plus que le bois. M'enfin, il y a bois ET bois ! Avoir un moule en contreplaqué ou en médium est tout aussi pourritos (colle, etc....). Je suis donc partie en quête pour fabriquer mon propre moule en bois brut.

Avant de fabriquer le moule, il me fallait déterminer ses dimensions. Et pour déterminer ses dimensions, il me fallait d'abord connaître le poids final de mon savon. Et pour connaître le poids final du savon, il fallait d'abord faire un point sur les huiles utilisées, la formule concentrée pour saponifier, ainsi que les fantaisies que j'ajouterai ou pas.

Personnellement, j'aime la simplicité, donc un savon de Castille c'est juste de l'huile d'olive, ainsi que la formule pour saponifier. Ce qui donne un savon contenant près de 71% d'huile d'olive. Un pur....un vrai! Pas les pseudos dit "de Marseille" contenants 72% d'huiles végétales (le "S" signifiant un mélange d'huiles, souvent palme et/ou coco). Les purs sont rares et leur prix n'est pas forcément significatif. J'ai déjà trouvé des purs à environ 2€ le bloc de 300 ou 400g (je ne sais plus), qui ne gélifient pas quand on les transforme en savon liquide/lessive. Un pur, bah déjà il n'est ni blanc, ni coloré de fantaisies. Un pur est vert (m'enfin attention, tous les verts ne sont pas purs et j'expliquerai plus loin pourquoi). Un pur ne sent que l'olive. Mes Castilles maison ne gélifient pas, bien que leur saponification génèrent moins de 7% (du poids total final) de glycérine.

En France, il n'y a que 4 maisons qui fabriquent la "vraie" recette du savon dit de Marseille :

  • Marius Fabre
  • Midi
  • Fer à cheval
  • Le Sérail.

Je me dis que tant qu'à acheter du savon "de Marseille", autant le faire auprès d'artisans français plutôt que de multinationales.

Un pur ne contient pas de "palmate" (palme), ni "cocoate" (coco), mais bien "sodium olivate". Cependant, tous les savons verts "de Marseille" ne sont pas forcément purs. Un bio n'étant pas exempt d'en contenir. 

Celui de la Biocoop, par exemple, est vert, sans emballage (et donc sans étiquetage), se décrit comme "extra pur", précise 72% d'huile (au singulier), pourtant il contient de l'huile de palme ET de coco !

rampal

Pour connaître le poids final de mon savon (huiles + formule de saponification), j'utilise ce calculateur (très précis), qui donne même la formule INCI en bas de page.

mendrulandia

(clique sur l'image pour accéder au site gratuit)

Une fois le poids final obtenu (et puisque je conserve un surgraissage moyen de 7%), je me prépare un croquis de la largeur et hauteur de mon pain de savon, ainsi que l'épaisseur des tranches que j'envisage de couper. Dans l'idéal, je souhaiterai des savonnettes de 130g environ. Maintenant que j'ai le poids total, et les dimensions, il ne reste qu'à établir un coffrage qui contiendrait ce pain. Pour obtenir la longueur du coffrage, j'utilise cette formule de calcul pour un moule carré ou rectangulaire :

Longueur x largeur x hauteur x 0.657 = poids des huiles en grammes

Le 0,657 est le ratio des huiles sur la formule totale et on le calcule ainsi :

ratio  = poids des huiles / poids de la pâte à savon (huiles + eau + soude)

C'est un ratio basique lorsqu'on garde un surgraissage moyen, et qu'on utilise une formule concentrée (lessive de soude). Dès lors qu'on surgraisse d'avantage, et qu'on utilise de la soude en billes, il est préférable d'adapter le ratio. Perso, je reste à 0,657 puisque je reste à ma version basique de savon.

Ayant enfin obtenu la longueur nécessaire pour contenir mon pain, tout en gardant des marges pour les vis, j'ai acheté un tasseau de pin brut, de 2cm d'épaisseur, une tige filetée et des écrous à oreilles. En moins d'une heure, mon moule était prêt! Les planches sont maintenues entre elles grâce au serrage des écrous. Il n'y a aucune colle, aucun joint...rien! Pour démouler, il suffit de désserrer.

DSCN9827

DSCN9828 DSCN9829

DSCN9830

Mon savon (après une cuisson expliquée ), saponifiera toute la nuit. Demain, je le découperai (avec un "truc" à foie gras, acheté 30cts à la Ressourcerie). Je verse la pâte direct dans le moule. Je ne chemise pas de silicone ou papier cuisson. Mon moule a été lavé et dépoussiéré. Au pire, si mon savon contenait des micros particules de bois, ce ne serait pas un drame. Entre des particules de plastique et des particules de bois brut, je préfère les dernières qui se biodégraderont.

EDIT : le lendemain...

DSCN9831 DSCN9832

Avec les chutes, comme toujours : rien ne se perd! Une dilution dans de l'eau à proportion de 50g pour 1000ml d'eau, et voilà du savon liquide pour les mains.

DSCN9833 DSCN9834

Ca en fait du blabla juste pour un moule en bois, non? LOL

N'hésite pas à commenter, car tu le sais....ça fait toujours plaisir d'interagir dans les deux sens ;) !

Rendez-vous sur Hellocoton !