Il y a 8 mois, je supprimais définitivement ma dernière présence des réseaux sociaux. J'avais un compte Twitter, Instagram, Pinterest, Framasphère, Facebook, Youtube, Google+ et Hellocoton. La page facebook liée au blog comptait plus de 13 000 followers (pourtant, je n'en ai rencontré même pas 10 dans la réalité). D'un simple clic, j'ai disparu de tous ces "endroits" (public comme privé)......sans le moindre regret.

no-facebook

Lorsque j'ai créé le blog, il y a 6 ans, je souhaitais partager notre aventure d'une nouvelle vie. Nous venions de lâcher nos boulots, biens immobiliers, familles, pour tout recommencer ailleurs. A la base, nous rêvions d'expatriation.....sauf que le projet n'a jamais abouti. J'avais envie de partager au plus grand nombre notre aventure, tout en conservant l'anonymat de nos vies. Les réseaux sociaux me semblaient une solution intéressante pour y arriver. C'est ainsi qu'est né un compte lié au blog sur chaque réseau mentionné plus haut.

Bien qu'on rencontre bien plus de belles personnes via le net que de mauvaises, ma route a croisé à de nombreuses reprises des mauvaises.....très mauvaises. La capacité que peut avoir une seule personne à convaincre d'autres que vous êtes LA personne à démonter est hallucinante. L'effet mouton mononeuronné l'est tout autant. Au fil des mois/années, c'est devenu un véritable cyberharcèlement, sous couvert de la liberté d'expression. On y va de son scoop, à la théorie fumeuse avec un "Elle l'a bien cherché" qui miraculeusement justifie TOUT. Jusqu'au bout de ma présence, le moindre pet de travers d'untel m'était forcément lié.....en y réfléchissant bien. Pffff, va comprendre!

image

Ensuite, les réseaux sociaux sont chronophages. Avoir des comptes dessus signifie les alimenter, interagir avec les autres, "se montrer/s'exposer", montrer. On y montre/suggère ce qu'on veut, dans l'angle qu'on veut, avec/sans filtre. Tout cela ré-gu-liè-re-ment. Cela demande beaucoup de temps pour "imager" sa vie aux yeux d'inconnus, au lieu de la vivre pleinement pour soi. Je l'ai réalisé un jour, en faisant du tri sur ma carte SD pour les photos. Voyant le nombre de photos prises dans un angle spécifique pour ne pas montrer les Barbaloulous, m'a fait l'effet d'une claque. Tout comme les messages facebook qui rappellent que les followers n'ont pas eut de mes nouvelles depuis X temps. Alors, quand une action de licornie suggérait une coupure des réseaux sociaux tous les week-ends, j'ai sauté dessus sans hésiter. Puis, l'action a aidé au "recâblage" de mes neurones entre eux :

{Pourquoi faut-il une action licornesque le week-end, pour vivre ta vie pleinement? 

Pourquoi faut-il que quelqu'un te dise comment faire un truc évident?}

Je me suis donc imposée un temps de connexion très limité (et timé), quotidien, sur les réseaux, histoire de rester "connectée" aux autres.....un temps de connexion complété par de longues pauses "sans réseaux".

Oui, mais les autres, quand tu es "amis" avec eux sur Facebook, tu lis/vois des détails de leur vie que tu n'as pas forcément besoin de lire/voir. Tu sais quand et où ils partent en vacances, ce qu'ils ont mangé, avec qui, quand ils prennent un bain/douche, quelles chaussures ils portent, où ils sont, quand elles ovulent/ont leur menstruation.....limite tu sais quand ils vont/sont aux toilettes (en y réfléchissant bien, certains s'affichent aux toilettes, dans le bain/douche sans retenue). Tout est étalé!!! C'est flippant! Où est la décence? A quoi ça sert?

On souhaite fêtes et anniversaires via un écran. T'as toujours quelqu'un pour glisser discrétos :

{"C'est bientôt mon anniversaire!"} => En gros, bah pensez-y !

 

Un mot, un smiley.......une vie "connectée", totalement déconnectée de LA vie. Combler l'ennui, satisfaire sa curiosité, chercher de la reconnaissance, être aimé(e)/liké(e), garder le contact.....sont autant de justifications aux réseaux qu'il en existe.

téléchargé

Mon cheminement avait débuté lors de la suppression de tous les partenariats avec le blog......tous les events blogging (Bonjour la production de déchets/emballages). Un partenariat, quelqu'il soit, a une attente derrière (mais chutttttt....faut pas le dire!). L'un se sert de l'autre dans un but précis, tout comme les deux se servent de ceux à qui ils montrent le produit/service. Ca n'avait pas de sens/cohérence avec qui je suis. 

J'ai eut une phase de transition durant laquelle, j'ai tenté une alternative de réseau à Facebook. Le principe est quasiment le même. On y trouve de bonnes personnes, comme de sacrées connes (si, si, j'ai expérimenté le sacré con, sur un réseau +/- "bienveillant"). Un réseau remplacé par un autre ne solutionne pas les problématiques des réseaux dans nos vies.

C'est un peu comme la problématique des déchets :

{Le meilleur déchet est celui qu'on ne génère pas! CQFD}

C'est ainsi que j'ai supprimé TOUS les réseaux sociaux, réalisant que l'urgence de ma vie était d'apporter un avenir meilleur à mes enfants. L'urgence de ma vie est d'aider les gens localement, à vivre mieux, pour qu'il y est un demain. Un jour, le blog disparaitra également, afin que je sois pleinement MOI avec MON identité......

image

Alors bon, faut l'avouer, en supprimant les réseaux, j'ai perdu contact avec une foule de personnes. MAIS j'ai gardé des contacts (même pas les doigts d'une main) de qualité, sincères, rares.

Personnellement, je n'ai pas de smartphone. Je ne regarde pas la télé. Je ne lis/écoute pas les informations. Les personnes extérieures à mon entourage ont du mal à le croire, pensant que c'est simplement impossible de nos jours. Pourtant, c'est bien le cas! On en a d'ailleurs rigolé, avec des amis du groupe de jeux auquel je participe tous les 15 jours. La moyenne d'âge tourne autour de 50-60 ans (je suis la plus jeune et le plus âgé a plus de 90). Ils étaient tous à sortir leur smartphone pour planifier notre prochaine rencontre, alors que j'ai sorti mon carnet MDR. Je regarde des séries sur mon ordinateur, le soir, au coucher pendant que je réalise un ouvrage manuel. Je ne lis ni, ni n'écoute les informations pour ne pas me miner le moral et me concentrer sur ma famille....ce que je peux faire pour elle. Je n'ai pas smartphone car aucun intérêt. Aussi incroyable que cela puisse sembler, je communique avec la seule amie qui comprend mon mode de vie, par courrier postal. Pour les fêtes, j'envoie un courrier et colis à mes proches qui habitent loin.....pas de smiley. Je préfère un geste plutôt qu'une image.

 

Je vis sans réseaux sociaux et j'ai trouvé une qualité de vie pleinement satisfaisante. Je vais à la piscine (une fois par semaine), je fais du sport co (une à deux fois par mois), je vais à la salle de sports (une fois par semaine), je participe à un groupe local de jeux (2 fois par mois), je jardine, bricole, crée, cuisine, bosse, fais l'IEF, j'anime bénévolement des ateliers écocitoyens (une fois par mois), etc....etc.....Je vis pour moi....pour ma famille. Je suis là pour nous.

N'hésite pas à commenter, car tu le sais......ça fait toujours plaisir d'interagir dans les deux sens ;) !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !