Quand on multiplie les casquettes dans une vie de femme, la moindre astuce pour libérer du temps pour soi n'est pas à négliger. Depuis 3 ans, j'ai adopté une organisation des menus qui va de paire avec les courses (depuis le début de l'année, je fais les menus au mois). Je pioche chaque jour, dans ma liste hebdo de 14 repas et 7 goûters, et cuisine selon l'envie. Aucun plat n'est défini pour tel ou tel jour. Je pioche, puis je raye de la liste.

Le constat est simple :

  • alimentation plus saine et plus variée
  • plus de prise de tête à réfléchir quoi manger
  • lutte anti-gaspi
  • économies

Bien qu'il y ait des jours où je n'ai simplement pas envie de cuisiner, jusqu'à présent cette organisation me convient très bien. Mais c'était sans compter sur les inombrables liens que mon amie Nanouch partage sur sa page. Dès qu'un article, une vidéo ou un site la fait réfléchir ou lui plaît, elle partage le lien, bien souvent sans commenter. De fil en aiguilles, qu'on aime ou pas, pour peu qu'on prenne le temps de visionner, cela fait réfléchir. Il y a des sujets qui ne m'intéressent pas (parce que mon mode de vie me convient, que je sais que je pourrai mieux faire mais que je n'en ai pas l'envie) et d'autres qui titillent ma réflexion.

Le mois dernier, elle partageait une vidéo d'organisation au retour de courses.

 

Alors certes, ça ne change pas mon organisation de fond, mais ça pourrait améliorer mon quotidien en cuisine. Le principe, très intéressant, m'a donné envie d'essayer. Je fais mes courses une fois par semaine. A mon retour, je lave, découpe et range en bocaux ou tupp' les légumes qui demanderont une préparation avant usage. Le jour où j'en ai besoin : hop c'est prêt à l'emploi. J'y ai vraiment constaté un gain de temps car la préparation en masse, fait gagner du temps sur la préparation des repas quotidiens. Par exemple, les aubergines (ci-dessous) ont servi de support pour faire des lasagnes véganes. Leur cuisson nécessitent du temps, c'est pourquoi je les ai cuisiné en avance pour les conserver jusqu'au jour J. Le jour où j'ai eut envie de manger les lasagnes, je n'avais plus qu'à assembler les ingrédients dans un même plat et zou au four.

DSCN9708 DSCN9709

DSCN9710 DSCN9711

mélange de salades lavées et coupées

tomates cerises lavées

courgettes lavées et coupées en 1/4 de rondelles

concombres lavés et coupés en rondelles

aubergines tranchées et cuites

épinards lavés, blanchis et égouttés

DSCN9713 DSCN9714

DSCN9715

le frigo est encore plus organisé ainsi

Evolution des légumes coupés à l'avance au bout de 5-6 jours :

DSCN9729 DSCN9730

DSCN9731 DSCN9732

DSCN9738

Tellement bons, que j'en ai fait une délicieuse salade en 2 temps 3 mouvements.

- les tomates cerises n'ont pas bougé du tout, au bout de 6 jours
- les courgettes ont à peine perlé vers le bas intérieur du bocal. Elles étaient toujours croquantes et non sèches.
- les concombres ont un peu juté. Ils étaient toujours croquants et à peine plus secs qu'au début.
- les salades n'étaient pas flétries et restaient croquantes
- les épinards n'ont pas bougé (consommés au bout de 4 jours)
- les aubergines cuites non plus
Zéro moisi, zéro flétrissement.....l'expérience m'a convaincue de poursuivre.

Avantages :

  • gain de temps lors de la préparation des repas quotidiens
  • longue conservation en contenants hermétiques au frigo (bocaux en verre ou tupp')

Inconvénients :

  • diminution des vitamines et nutriments à la découpe (diminution ne signifie pas absence)
  • faut être motivé(e) pour enchaîner avec la mise en contenants juste au retour de courses

Puis d'un lien à un autre, mon amie a partagé une vidéo de préparation de repas pour toute la semaine pour une personne seule.

 

Bien que la vidéo montre l'élaboration de :

  • petits déj'
  • plats
  • goûters

identiques pour toute la semaine, le principe de préparer les repas à l'avance m'a motivé à tenter l'expérience pour chez moi. Le challenge étant de taille, car avoir une famille XXL (avec des Barbados et un Barbapapa très gourmands) revient à cuisiner des doses proportionnelles à leur gourmandise.

Mais pourquoi ai-je envie de préparer mes plats en avance?

Jusqu'à présent avec le rythme des cours à la maison, les allers/retours pour chercher/emmener mes lycéens, mon TAF, etc..... tout roulait comme sur des roulettes. Je cuisinais la préparation du repas suivant, en même temps que j'instruisais mes homeschoolers ou m'occupais de la maison. La mécanique était bien huilée. Sauf que là, ce sont les vacances scolaires. Plus de cours, plus d'allers-retours.....on mange parfois en décalé avec l'heure habituelle. Dans ces cas-là, il m'arrive de tout juste terminer le rangement du déjeuner que je peux déjà débuter, l'heure suivante, la préparation du goûter. Avec les vacances, on a tendance à sortir d'avantage et à manger à l'extérieur, allant trop souvent vers la facilité d'un resto ou fast-food, plutôt que de me mettre aux fourneaux vu l'heure tardive. C'est pourquoi, cette vidéo d'élaboration des plats pour la semaine fut le "coup de pied au popotin" nécessaire pour ne plus me trouver d'excuses à aller vers du "tout fait".

Ainsi à mon retour de courses, et après le déjeuner, j'ai entrepris la préparation des goûters pour la semaine (selon ma liste de menus hebdo) ainsi que les plats qui nécessitent un long temps de cuisson.

Comme il faisait encore trop lourd dehors pour profiter de la piscine (avec le soleil en plein zénith), Barbotine et Barbalala ont souhaité me donner un coup de mains.

  • Laver et détailler les légumes,
  • graisser et fariner les plats,
  • tarer les ingrédients
  • nettoyer le plan de travail

sont autant de détails qui ont leur importance en cuisine et qui nous ont permis de passer un super moment complice mère-filles.

Pour rentabiliser un maximum mes modes de cuisson :

  • ma plaque de cuisson était occupée avec toutes les casseroles remplies
  • toutes les plaques du four étaient occupées
  • le robot tournait quasiment en continu

DSCN9783

Au four, cuisson des génoises pour le napolitain.

Sur la plaque du bas, cuisson des restes (épluchures) de légumes afin d'en faire des cubes de bouillon.

Dans la cocotte minute (10L), cuisson du couscous.

Dans le robot, pétrissage d'une pâte à pain de mie et baguettes + mixage de choco pour le napolitain.

Rien ne se perd!

Ayant enfin investi dans des bassines de récupération d'eau pour mon évier et lavabo, l'eau de rinçage des légumes, celle du lavage des mains, du rinçage de microfibre et du rinçage de vaisselle a servi toute le reste de la journée à alimenter les chasses d'eau de la maison. Après tout, quelle hérésie d'évacuer le contenu des toilettes avec de l'eau potable, non? Je remercie vraiment les fans facebook et Cons'oummah pour cette astuce toute simple d'économie d'eau.

DSCN9782

Les chutes de légumes (épluchures comprises) ont été mixées puis mises à sécher au four pour en faire des cubes de bouillon.

Le reste de caramel au beurre salé des gâteaux de semoule a été mis dans le bac à glaçons pour en faire des "bonbons".

DSCN9784 DSCN9785

dans le même bac : caramels à gauche, cubes de bouillon à droite

Les plats et cuissons se sont enchainés pendant des heures.

DSCN9786 DSCN9788

DSCN9789

Choux à la crème non fourrés encore

DSCN9790 DSCN9787

A gauche : pain de mie sans croûte. A droite  kougelhopf

Pendant 3h45 (3h47 exactement! LOL ), la cuisine semblait ravagée par un tsunami. Voici les fruits de ce tsunami :

DSCN9791

Il y a de haut en bas à gauche :
- caramels mous
- kougelhopf
napolitain (1 petit + 1 moyen tupp')
- 2 cous de girafe
- 10 tartelettes au citron
- des choux (à la crème mais pas fourrés encore)

de haut en bas au centre de la photo :
- gâteaux de semoule en pots individuels
- 2 tupp' (en verre) de couscous
- 1 plat de crème pâtissière (pour les choux)

de haut en bas à droite :
- gâteaux de semoule en pots individuels
- 2 tupp' (en verre) de ratatouille
- 1 pain de mie sans croûte
- des cubes de bouillon de légumes

Non visibles sur la photo:

Le goûter du jour (tartines de baguettes avec pâte à tartiner déjà faite) + le dîner du jour (spaghettis bolognaise avec pâtes indus, hachis de PST et sauce en bocal bio).

En 3h45 (cumulées car j'ai du faire des pauses pour les Barbapetits), j'ai réalisé :

  • le goûter pour toute la semaine
  • 3 plats
  • 2 baguettes + 1 pain de mie
  • des "bonbons"
  • des cubes de bouillon de légumes

J'aurai tant voulu faire plus de repas, mais n'ayant qu'un seul frigo de taille moyenne, peu de plaques dans le four et peu de casseroles, je n'ai pas suffisament de place pour stocker et cuisiner (plusieurs plats en même temps). D'ailleurs Barbapapa était convaincu que je n'arriverai pas à tout ranger dans le frigo. Pourtant .....

DSCN9792

J'ai combiné avec la préparation des légumes du début de l'article. On peut voir les carottes découpées, le chou-fleur lavé et détaillé ainsi que les salades.

Mais où est-ce que je stocke et comment?

Depuis quelques jours, je me retrouve face à une problématique qui m'amène à repenser mon organisation DANS la cuisine. Se tourner vers l'achat de vrac dans l'esprit "presque zéro déchet" implique de posséder de nombreux contenants. Les bocaux me plaisent beaucoup par leur esthétisme, sauf qu'ils sont encombrants à stocker. J'ai pas mal de boîtes genre tupp' en plastoque, mais lorsqu'on y met des plats très chauds en sauce, ça se déforme et s'imprègne (carotte, tomate, vin, cerise...) leur donnant un aspect toujours crados. De plus, il n'est quasiment jamais précisé dessus ce que contient ce plastoque. C'est pourquoi, plutôt que d'investir dans un nouveau meuble de rangements, j'ai décidé de remplacer progressivement mes contenants en plastoque par des contenants en verre, made in France, sans cochonnerie dedans, empilables, résistants aux chocs thermiques.

DSCN9781

Dans le frigo, je stocke les plats qui ont besoin de froid pour la conservation (plats en sauce, crèmes dessert, crème pâtissière, etc....). Dans des boîtes hermétiques (tupp' ou métal), je stocke le sec dans un placard (pain de mie, choux à garnir, kougelhopf, cou de girafe, etc....). Je ne laisse les goûters dans les placards que pour 2 jours maxi. Si les goûters sont pour plus tard, alors je les mets au frigo sinon ça condense et moisit.

Conclusions et améliorations :

Préparer mes plats en avance fut :

  • un moment complice avec 2 de mes filles,
  • un formidable gain de temps sur la durée,
  • une rentabilité de tous les modes de cuisson
  • une meilleure organisation
  • un moyen d'être écoresponsable (déchets, eau, réduction de conso électrique avec un préchauffage unique du four par exemple, ......)
  • une contribution à une alimentation plus saine (plutôt que de privilégier le "tout fait")

Toutefois, je ne sais pas si j'arriverai à faire de même lorsque le rythme des cours et des allers-retours reprendra. Puisque je fais mes courses généralement le mardi, cela signifie que j'enchaîne la préparation des repas hebdo le jour-même. Je ne pourrai le faire le dimanche, justement à cause des courses.

Solutions :

  • décaler le jour des courses au mercredi qui, en théorie, est un jour plus "souple"
  • profiter des vacances "scolaires" pour m'améliorer/m'entrainer

Dans ma cuisine, je ne possède que :

  • 1 cocotte minute de 10L
  • 1 marmitte en fonte (Elle date de mon enfance et Barbamamy me l'a donnée lorsque j'ai eut mon 1er appart avec Barbapapa)
  • 1 mini casserole (idéale pour les sauces et bain-marie)
  • 2 poêles (1 crêpière et 1 sauteuse)

tout juste de quoi occuper l'intégralité de ma plaque de cuisson (quoique.....cocotte et marmitte prennent tant de place sur la plaque qu'on peut difficilement mettre plus que la mini-casserole).

Dans mon four, j'ai :

  • 2 grilles
  • 1 lèche-frite

Cela limite grandement la cuisson en masse de repas.

Solutions :

  • acheter soit 1 grille, soit 1 plaque supplémentaire pour le four
  • cuire dans le robot au besoin (Kenwood Cooking Chef)

Côté place pour le stockage, je vais :

  • réorganiser l'intérieur de mes placards
  • créer des tablettes supplémentaires
  • désencombrer pour virer ce que je n'utilise qu'occasionnellement.

Temps en cuisine :

3h45 c'est pas mal pour tout ce qui a été fait lors d'un premier essai. Néanmoins, je pense qu'avec une meilleure organisation il faut moins de temps que ça.

Solutions :

  • lister l'ordre de cuisson des ingrédients en commençant par les prioritaires,
  • regrouper la préparation de la même base de recette (par exemple pâte à pain pour pain, pizza, etc....)

Au final, je suis grandement convaincue des bienfaits de cette organisation même avec une famille XXL Avec peu d'investissement financier (contenants et tablettes) je devrai être satisfaite de la façon de stocker. Barbapapa souhaiterait acheter un petit frigo pour que je puisse stocker les repas de toute la semaine, mais je n'en vois que des inconvénients pour l'instant (+cher qu'acheter des contenants et des tablettes, + de conso électrique + de nettoyage + de "mobilier" - pratique car je devrai l'installer à la cave et donc faire des A/R, etc...etc....). Dans l'idéal, je préfèrerai qu'on remplace notre frigo encastré actuel (changé il y a 18 mois) par un plus grand, mais ce serait trop complexe avec le mobilier, etc....alors ça ira très bien comme ça.

Depuis la création de ce blog, il y a 4 ans, je n'ai de cesse d'évoluer et de me remettre en questions sur mon quotidien de maman de famille XXL. J'espère qu'à travers mes articles de partage, cela t'est également utile dans ton propre cheminement de vie.

Et toi? tu en penses quoi de cette organisation?

N'hésite pas à commenter, car tu le sais.....ça fait toujours plaisir d'interagir dans les deux sens ;) !

Rendez-vous sur Hellocoton !