Il y a quelques mois, je m'ennuyais grave dans mon trou paumé.

Source: Externe

Avec notre périple "voyagesque" (ouais quoi? c'est n'importe quoi ce mot et alors??? LOL ), mes amies se trouvent toutes loin géographiquement. Les e-mails, les réseaux sociaux et le téléphone c'est bien, mais ça ne vaut pas un contact direct (oui bin je suis tactile avec mes amies! LOL On se sert dans les bras, on se colle....N'est-ce pas les filles? LOL)

Source: Externe

Barbapapa et les Barbaloulous ont de nouveaux amis et activités....Ils sont tous contents. Et moi? bin...c'est mort (au tir à l'arc, y'a que des mecs). Ma Barbamaman (qui est auxiliaire de vie à l'étranger) me disait que je pourrai regarder les annonces locales recherchant une "dame de compagnie".

 

Source: Externe

Dame de compagnie c'est quoi?

"La dame de compagnie est l'assistante personnelle d'une personne dans sa vie domestique sans être considérée comme une domestique, au contraire de l'auxiliaire de vie. La dame de compagnie est une personne de confiance qui passe du temps avec la personne âgée ou handicapée et qui l'accompagne au quotidien, au et en dehors du domicile."

source internet

Le rôle premier de la dame de compagnie est simplement de tenir compagnie. Je me suis donc dit "bin pourquoi pas? C'est une occasion comme une autre de faire des connaissances après tout!

C'est ainsi que je suis tombée sur une annonce d'une femme (la soixantaine) qui cherchait une dame de compagnie juste pour quelques jours pour sa maman (86 ans) sortant de l'hôpital. Je ne cherchais pas un boulot, mais juste une occasion de faire des connaissances. 

Avec pas mal d'hésitations (bin ouais quoi? je ne savais pas ce que je devais faire! LOL ), j'ai contacté cette femme qui m'a expliqué pourquoi sa maman avait besoin de compagnie. Cette petite mamie de 86 ans (qui vit avec son mari du même âge) sortait d'une hospitalisation lourde parce qu'elle est atteinte d'un cancer du foie (en phase terminale). Pour des soucis techniques, elle se retrouvait seule (enfin avec son mari, mais qui a besoin de sortir de temps en temps quand même) pendant quelques jours. Aussi, une dame de compagnie lui apporterait du reconfort, du dialogue.

Banco !!! j'arrête de me faire des films à imaginer dans quel état doit être cette mamie et je vais à notre première rencontre. Je prépare quelques biscuits que j'emmène encore chauds dans une petite boîte.

Sur le trajet, des tas de questions se bousculaient dans ma tête:

  • et si elle est branchée de partout je fais quoi?
  • est-ce que je vais supporter de la voir souffrir?
  • qu'est-ce que tu fous à y aller?

Source: Externe

Puis des réflexions personnelles :

  • ne lui parle pas comme à une gâteuse, cette femme a vécu bien plus de trucs dans sa vie que toi....elle pourrait te botter le Q
  • reste naturelle sinon t'auras l'air con
  • dis-toi que si quelqu'un venait chez toi "soit-disant" pour ton bien, ça te ferait chier

Source: Externe

Arrivée chez la petite mamie, j'étais un peu nerveuse et je me disais que je n'aurai pas du venir. Puis la famille me fait entrer et je la rencontre. C'est un petit brin de femme pas épais du tout....noyée dans des vêtements trop grands parce que la maladie la ronge.

Source: Externe

Elle semble boudeuse et je ris de l'intérieur en me remémorant ma dernière réflexion personnelle dans la voiture.

Nous prenons le café tous ensemble (la fille avec qui j'avais dialogué au téléphone, la petite mamie et le papy) et Lilie (la petite mamie) se rue sur mes biscuits avec un sourire non dissimulé.

Valérie, sa fille, me dit alors : "Vous avez fait mouche, maman est une gourmande!"

J'ai laissé tomber mon masque de femme sérieuse et dis à Lilie "ne vous inquiétez pas, je ne suis pas là pour vous casser les pieds! Si c'est le cas, n'hésitez pas à me botter le Q!" 

Bingo !! Lilie rit de mes conneries et Valérie bouche bée me dit "Mais vous êtes magique! Ca fait des mois que maman ne riait plus ni ne souriait!"

Source: Externe

De là, j'ai pris la main de Lilie et un courant est passé entre nous...on s'est de suite adorées.

Source: Externe

Je suis allée lui tenir compagnie juste quelques heures par-ci, par-là pendant 5 jours.

Nous cuisinions ensemble. Elle coupait 2-3 trucs afin de conserver une certaine autonomie, mais la maladie la détruisait à petits feux. Elle se bat comme une lionne et reste terriblement digne. Elle veut rester une femme/épouse d'intérieur jusqu'au bout. Aussi, je l'aidais en l'encourageant à faire un peu, ce qui lui donnait le sourire. Un jour, nous avions préparé une charlotte aux abricots....une tuerie phénoménale qu'ils ont kiffé et qui revient souvent dans la discussion.

Lilie me parlait du passé (j'adore les histoires des époques que je n'ai pas connues), je lui parlais de mes Barbaloulous. Je lui apportais quelques uns de mes bijoux pour égayer ses tenues et faire ressortir le brin de femme coquet qu'elle est. Je lui racontais mes lectures "coquines" (PTDR la coquine en avait les joues roses LOL), nous discutions de nos accouchements....bref des instants de complicité. Elle a même pris un peu de mon langage en me disant "ils sont dégueulasses ces médicaments!" (alors qu'elle a un langage si "propre" d'habitude LOL). Au bout des 5 jours, son état s'est dégradé...je suis rentrée en larmes pensant qu'elle allait mourir. On s'est dit "au revoir" en larmes (elle comme moi).

Source: Externe

Persuadée que c'était la fin, j'ai demandé à Valérie de me prévenir si quoique ce soit arrivait. Je me suis sentie comme un boulet dans un moment intime, alors je suis restée dans mon coin. Je n'avais plus envie de renouveler l'expérience avec une autre petite mamie, car je me suis trop attachée à Lilie.

5 jours ont suffit pour que je l'adore....

5 jours et elle a bouleversé une partie de ma vie....

5 jours où j'ai découvert une amie...

Source: Externe

Les jours passent, puis 2 semaines et je pense à Lilie...ses sourires, sa souffrance, sa famille. Je me décide à prendre des nouvelles et Valérie me dit qu'elle est faible mais qu'elle se bat.

Nous avons gardé contact ensemble et régulièrement on se téléphone (enfin avec Valérie car Lilie n'entend pas bien au téléphone). Valérie m'envoie des textos:

sms

Je l'ai eut une fois au téléphone et elle s'est surpassée pour me dire "vous me manquez! Bisous!"

Source: Externe

Hier, j'avais RDV chez le notaire pour de la paperasse et je passais non loin de chez elle. Nous avons pris le café ensemble et je lui ai cuisiné ses biscuits préférés encore chauds dans leur boîte.

Je te présente mon amie Lilie. 

lili

(photo prise par Valérie)

C'est peut-être difficile à voir, mais Lilie sourit (malgré la douleur. Elle est sous morphine depuis peu). Elle est aussi contente que moi de nos retrouvailles. Je l'adore. Alors merci à toi, ma Barbamaman, de m'avoir suggéré cette idée. J'ai fait une rencontre magnifique.

Source: Externe

Quand je pense qu'ajourd'hui, on peut passer à côté de rencontres magnifiques, c'est dommage. Ca me fait penser à la chanson d'Enrico Macias ...enfin juste le refrain:

"Donnez, donnez, dodo-onnez, 
Donnez, donnez moi, 
Donnez, donnez, dodo-onnez, (...))

Il suffit de donner/partager de soi sans attendre en retour quelque chose des autres. Ca ne coûte rien, si ce n'est un peu de son temps POUR les autres. Au final, avec Lilie j'ai gagné bien plus qu'une amie... Je doute qu'elle passe la fin de l'année car son état empire de plus en plus. Mais je serai là pour elle et sa famille (qui compte sur moi car elle ne sourit que lorsque je suis là!! Huhuuuuu ....ça va mes chevilles tiennent le coup!).

En partant de chez elle hier, on s'est serrées très fort dans les bras (il parait qu'elle ne tenait plus en place en attendant ma venue! LOL ). Puis, elle est restée à la fenêtre (chose qu'elle ne faisait plus depuis longtemps) pour me saluer en souriant.

Il est évident que je retournerai la voir, je compte bien lui cuisiner de bons petits plats qu'on mangera ensemble. Il me faut juste organiser un créneau pour Lilie.

Rendez-vous sur Hellocoton !