Internet est un moyen de recherche formidable, qui nous fait gagner pas mal de temps.........parfois!

Le tout est de tomber sur les bonnes infos et c'est là que ça se complique, parce qu'effectivement de l'info on en trouve, mais elle est loin d'être "juste".

Pour les couches lavables par exemple...tu as envie de te lancer dans la complexe aventure alors tu tapes sur google "couches lavables" et BING, tu tombes que sur des pages de boutiques revendeurs, voire de fabricants. Tu poursuis ta recherche en espérant trouver des réponses auprès de forums de "parents natures" et là tu trouves bien un blabla généraliste avec...ô surprise des liens pubs (sponsorisés ou non). Obstiné(e), tu trouves des sites "gratuits" d'associations qui t'expliquent mais finalement TOUS ont le même but : te convaincre d'utiliser les couches lavables en ne présentant que les facettes les plus attractives. Les professionnels fabricants/revendeurs ne vont pas écrire que c'est de la daube puisqu'ils en vendent. Les associations non plus, puisqu'elles en font la promotion. Quant aux forums, entre les sponsors, les pubs et les nanas "copines de "...aucun avis n'est totalement partial.

bébé en couche

Le gros des infos que tu auras retenu dans tout ce bordel trouvé sur internet, c'est concrètement:

  • vingtaine de couches
  • lavage en machine (dès 40°) voire sèche-linge possible
  • investissement de 500 euros minimum contre 2000 euros en jetables (sur la durée)
  • réutilisable d'un enfant à l'autre
  • blablablablablaaaaaaaaaaa

C'est pourquoi, je vais te donner MA vérité sur les couches lavables après de nombreuses années à les utiliser (achetées ou cousues par moi-même) en France. C'est MON retour d'expérience avec plusieurs Barbaloulous....MON expérience : POINT BARRE! Pas celle d'une autre....juste la MIENNE après près de 10 ans d'utilisation de couches lavables! Ce n'est pas comme si je voulais tester, puis que mon essai n'était pas concluant et qu'ensuite j'en écris une tartine. NON, 10 ans à les utiliser...c'est laaaaaaargement suffisant pour écrire MA vérité.

Les couches lavables c'est écologique?

La seule écologie à proprement parlé est : la réduction des déchets (parce que les déchets de ce genre, là où j'habite sont incinérés. Ils ne "dorment" pas dans la nature à attendre 500 ans pour se "biodégrader"). Quand tu calcules combien de jetables tu fous à la poubelle, avec un poids moyen de 200g chacune (source ADEME), c'est flagrant qu'avec des lavables tu "protèges" la planète. Dans le cas d'un bébé changé 8 fois par jour, ça fait 1,6kgs de couches par jour...11,2kgs par semaine...48kgs par mois. MAIS, 8 couches par jour c'est pour un nouveau-né. Très vite, bébé mets moins de couches par jour. Donc cette information est la forme ultime des débuts.

En quoi d'autres, est-ce écologique?

Tu liras que c'est parce que dans une couche jetable, il y a plein de merde (oh oh quel jeu de mots pourri!) issues de l'industrie pétro-chimique (BOUHHHH le mot qui fait super flipper!). En clair, il y a du plastique (qui vient du pétrole), du gel absorbant (des fois que ton bébé ait une furieuse envie de bouffer sa couche faut le savoir donc!!). Bref c'est caca, c'est dégueu...il vaut mieux utiliser des lavables car c'est fait avec des tissus écologiques, blablabla.....et la honte sur toi!

Mais c'est quoi ces tissus écologiques?

bambou chanvre

 

Le bambou (wahou c'est fun), le chanvre (non, non bébé ne sentira pas le cannabis sur son popotin), le coton, et j'en passe. Tous avec une certification ökotex 100 (histoire de bien te faire comprendre que c'est écologique...que tu fais un super geste nature pour la planète, etc...). Alors clairement c'est quoi?

Il faut savoir que ökotex 100 n'est qu'une norme qui garantit l'absence de substances nocives du tissus. A partir de là, c'est tout et n'importe quoi (la production, fabrication, transport...c'est freestyle) car ökotex n'est pas un label "bio". Le bambou (surtout celui utilisé pour les couches lavables de manière générale) a un processus de transformation de la plante vers le tissus totalement anti-écologique. De plus, il ne tient pas seul en trame et il lui faut une base de polyester. Il existe quelques productions chanvrières en France, mais elles ne représentent que 15% de la production chanvrière mondiale. Dans ces 15%, une partie est allouée à l'industrie pharmaceutique. 79% de la production mondiale de chanvre vient de la Chine. Et pour l'avoir vu à de nombreuses reprises, le chanvre vendu majoritairement pour les couches lavables (distributeurs textiles, fabricants de couches...) vient de Chine. Il faut bien le faire importer, non (importation = kérozène)? Le coton bouffe énormément d'eau lors de sa production (5263 litres/kg). Le PUL (polyuréthane laminé) = la partie imperméable de la couche, la micropolaire ou la suédine, la microfibre, les élastiques.....n'ont rien d'une plante. C'est du polyester, du synthétique, du plastoque....mais au moins UNE phase dans leur fabrication leur donne le droit d'être ökotex 100. Tous ces tissus sont fabriqués à l'étranger (Chine, Turquie/Tunisie....). Pas dans un pays à la "Max Avelaar", non, non...dans un pays où le revendeur de tissus est certain de se faire une bonne marge. Belle duperie, non?

max avelaar

Petit schéma d'une couche lavable et d'une couche jetable:

couche jetable écologique  

La couche jetable écologique est composée quasiment à 100% de matières naturelles. La fibre PLA (acide polylactique) est le polyester issus de ressources renouvelables, c'est un polymère naturel. Il n'est pas biodégradable mais est compostable. Son noyau absorbant est en cellulose (sucre des végétaux en quelque sorte) blanchie à l'oxygène, matière naturelle issue des végétaux (là notamment ça vient du bois), c'est un monomère de glucose.

couche pampers

La couche jetable non écologique est composée de cellulose (sucre des végétaux en quelque sorte) blanchie au chlore. Son noyau absorbant est composé de gel super absorbant, appelé SAP qui est du polyacrylate de sodium. C'est un polymère artificiel. Au contraire des po­ly­acry­la­mides uti­li­sés en hor­ti­cul­ture pro­fes­sion­nelle, le po­ly­acry­late est as­sez in­stable et se dé­com­pose en quelques mois en com­po­sés so­lubles. Sans être to­ta­le­ment neutres pour l’équilibre du sol (en par­ti­cu­lier le pH), ces com­po­sés ne sont pas des poi­sons (note : j’offre un ca­deau à qui saura re­trou­ver une ré­fé­rence fiable pour cor­ro­bo­rer les af­fir­ma­tions qu’on peut lire un peu par­tout sur les sites de couches écolos). Ainsi il est possible d'uti­li­ser les couches usa­gées dans le bac à com­post, et même ailleurs (fond mixé de toilettes sèches, etc..). L'étude menée par un mouvement écolo britannique WEN (Women's Environmental Network) évoquait avoir trouvé sur certaines couches (certaines donc....pas TOUTES) du TBT (tributylétain), mais est incapable de démontrer/prouver si le TBT peut être absorbé ou non à cause de la couche et en quelle quantité. C'est une organisation indépendante qui n'a aucune valeur gouvernementale. Ces informations n'ont donc rien d'officiel, légal, juridique, scientifique. Les fabricants de couches incriminés, ont quant à eux préciser respecter la quantité légale autorisée.

 

minkee

(couche maison réalisée à partir de ce tuto, tissus Arbrinic)

La couche lavable présentée est une TE2. L'extérieur est en minky, tissus 100% en polyester. C'est un polymère synthétique. L'intérieur est en PUL : polyuréthane laminé. C'est un polymère d'uréthane. L'uréthane ou carbamate est une famille de composés organiques. En industrie, les carbamates sont utilisés en phytopharmacie (pesticides), textiles synthétiques et médicaments. Le noyau absorbant en bambou, tissus composé de 90% de viscose de bambou et 10% de polyester. C'est un biopolymère. Le noyau absorbant est recouvert de polyester.

En conclusion : A poids égal avec une couche jetable écolo ou pas, la couche lavable présentée contient plus de matières synthétiques qu'une couche jetable. Dans un esprit écologique, à choisir, j'opterai plus pour une jetable écolo. D'ailleurs la marque Pommette (intermarché) activity dry propose des couches écologiques fabriquées en France (Bretagne plus précisément....clic ici) à un prix plus que raisonnable.

 

Et le lavage alors? (âmes sensibles s'abstenir de lire ce paragraphe)

couche machine

C'est là que le poisson se noye. Tu liras que ça ne te coûtera pas beaucoup en eau...que tu peux récupérer l'eau de pluie/du bain/du sèche-linge pour rincer avant lavage. Tu liras qu'on peut glisser les couches avec le reste du linge familial....que ça ne coûte pas plus de lessives que d'ordinaire. Et c'est là que je vais te nuancer/décrypter le truc! ;)

Au tout début, bébé ne consomme que du lait à fréquence +/- soutenue de 3-4h (en moyenne pour les moins demandeurs). Il fait des cacas jaunes, étalés, +/- collants. Le nettoyage pour virer cette mélasse se fait soit avec la pose d'un papier jetable biodégradable (tu m'expliqueras l'intérêt écolo s'il faut tout de même jeter un papier) dans le fond de couche, soit en rinçant sous un jet de flotte assez fort. Nettoyer cette mélasse dans un seau de flotte récupérée, j'ai testé et c'est dégueulasse à souhait. Tu fous clairement tes mains dans un jus jaunâtre de merde avec morceaux qui flottent. POUAH!!! Là, tu te dis? mais ça va boucher mon lavabo/baignoire? Hé bien NON, car à cet âge, les crottes se dissolvent assez facilement (quelle poésie!!).

Si tu as introduit des épaississants dans son lait, bébé commence à "mouler" ses crottes. Cela devient un peu plus aisé pour nettoyer (prérincer en fait) ses couches. La crotte se décroche plus facilement (tu la fous aux toilettes) et il ne reste plus qu'à rincer l'éventuelle trace restante. Là encore, tu utilises de la flotte en jet assez fort.

L'étape de la diversification te fera sourire par la couleur de ses crottes (moins pour l'odeur et le nettoyage des tâches récalcitrantes comme la carotte par exemple). Plus bébé mange de solide, plus ses crottes le deviennent aussi. A ce stade, elles se décollent facilement du fond de couches (tu vires la boulette aux toilettes). L'introduction des viandes et les poussées dentaires apportent un autre lot désagréable de soucis, mais j'en parlerai plus tard.

Ainsi, au début tu utilises 8 couches par jour. Vers 3-4 mois, tu utilises environ 6 couches par jour. Vers 12 mois, tu n'en utilises plus que 4 environ (couche de nuit comprises). A partir de 24 mois, plus que 3 voire 2 (selon les petits pressés). 2 couches par jour??? Oui, bin 1 couche à la sieste et 1 couche la nuit puisque le reste de la journée, Barbaloulou va au pot/toilettes. Tu as donc de moins en moins de lessives pour les couches à faire. La quantité de couches nécessaires est moins importante. Pour autant, laver à 40° est juste impensable. 40° c'est à peine plus que la température corporelle. 40° ça ne détruit pas les germes stagnants/cachés. Les ancêtres qui utilisaient les couches lavables, les faisaient bouillir. Il est donc parfaitement logique de les laver à 80-90°. MAIS tout ce que tu auras trouvé sur google te dira qu'à 40° ça suffit (voire 30° pour certains). C'EST FAUX !!! Avec un nouveau-né, ça peut encore passer car il faut le changer souvent, il n'est pas diversifié et il changera de poids rapidement (donc de gamme de couche). Plus bébé grandit, moins vite il grossit (pas comme au tout début quoi) et donc il restera avec la même taille de couche plus longtemps. Les germes ont largement le temps de se former, stagner dans sa couche qu'il réutilisera. A 40° tu ne les détruis pas. Tu entretiens le truc et bébé risque mycose, etc....sans compter les dégâts sanitaires de la couche. C'est là qu'on va te mentionner d'utiliser des produits comme l'huile essentielle de "tea tree", de désinfectant linge comme sanythol, etc...Mais c'est FAUX! Tu crois sérieusement que quelques gouttes d'huile essentielle sont plus fortes pour désinfecter des couches de pisse et de merde que de laver à 90°? Clairement, pour une bonne hygiène des couches, il faut laver à 90°. N'étant pas convaincue par le lavage à 40°, j'ai opté un temps pour le lavage à 60° (programme long), mais je me suis retrouvée à combattre un foutu champignon dont je te parlerai plus bas. Laver à 90° demande du temps (mon programme machine met 3h, puis après il faut songer au séchage. Dans la région où j'ai longtemps vécu, le soleil ne faisait pas légion et le séchage à l'air ambiant prenait des jours, sauf en été.)...coûte de l'argent (eau, électricité). Seulement, personne ne le dira parce que ça nuira à l'image de la couche lavable, au business des professionnels/associations...voire même au produit (toutes les couches ne peuvent être lavées à cette température au risque d'être bousillées). Si tu laves, tous les 2 jours, ton linge familial à 90° alors tant mieux, tu n'auras que 2 lessives (en totalisant malgré tout la répartition dans ton linge familial) par semaine à ajouter à ton planning lessive. La consommation en eau d'une machine à laver récente est de 40 à 90 litres par lessive. 2 lessives supplémentaires par semaine liées à l'utilisation des couches lavables, c'est 80 à 180 litres par semaine, soit 320 à 720 litres par mois, soit 3840 à 8640 litres par an. Ce n'est pas RIEN en consommation d'eau tout de même.

Après, on te dira : "ouais, mais moi je ne lave pas mes SHL (Serviettes Hygiéniques Lavables) à 90° et je n'ai pas de problème!". Heu....wait a minute? La crotte diversifiée n'a assurément pas la même composition et agents microbiens que le sang ;) .

Conclusion: Les couches lavables ne sont véritablement écologiques QUE pour la réduction des déchets. C'est d'ailleurs pour cette raison (première) que je me suis mise aux couches lavables, ayant eut plusieurs Barbaloulous en couches en même temps. Je ne pouvais me résoudre à voir ma poubelle déborder de couches lourdes et odorantes. 

Les couches lavables c'est économique?

 

tirelire

 

Comme mentionné plus haut, tu liras qu'avec les couches lavables tu réaliseras une économie de 1500 euros environ par rapport aux couches jetables dès le premier enfant....sur toute la durée où il en portera. Cette économie se transformant en 2000 euros, dès le suivant, à supposer que tu récupères les couches du premier quand il n'en portera plus du tout.

C'est là, qu'on t'embrouille....avec l'histoire de quantité de couches nécessaires. On te parle d'une vingtaine de couches. Tu vois le prix moyen d'une couche lavable (20 euros environ), du matos nécessaire à côté (voile/papier, inserts/boosters...) et BING : 500 euros minimum. Mais 500 euros, c'est si tu achètes des couches taille unique (càd que bébé peut porter dès 4kgs et jusqu'à 14kgs environ. La même couche qu'il faut plier/déplier)...si tu achètes des couches qui font jour et nuit à la fois.....si tu utilises ces couches dès les 4kgs de bébé.....des couches qui suffisent en absorption (parce que ça, tu ne le sauras pas d'avance si ton bébé pissera beaucoup ou peu)....500 euros, c'est si t'as un sèche-linge parce que sans sèche-linge (SL) il faut prévoir plus de couches encore.

En réalité ça donne quoi?

Voici un tableau que j'ai réalisé pour les besoins en couches de bébé selon son âge. (Attention le prix moyen d'une lavable est purement indicatif. En réalité tu vas grave halluciner quand tu feras le tour de ce qui se fait! Pour autant je te déconseille vivement de chercher à réduire ce prix en achetant des couches chinoises pourraves sur ebay. Ces couches n'ont de nom que la forme. Elles ne valent rien en absorption, en imperméabilité, en durée de vie.)

tableau_besoin_en_couches

Maintenant, si on part du principe que ton nouveau-né est changé 8 fois par jour jusqu'à 3-4 mois. Cela représente 720 à 960 couches. Disons qu'il pèsera 6kgs vers 3-4 mois. Avec un paquet de 62 pampers new baby taille 2 à 18,60€ , cela revient à 0,30€/couche, soit 216 à 288  €. Pour la même période en couches lavables, il faut prévoir entre 400 et 700 euros (+ lavage, séchage). Ce n'est donc clairement pas rentable financièrement pour cette gamme poids.

pampers

J'ai réalisé la moyenne de poids de mes Barbaloulous à 12 mois, et cela me donne 8,3kgs. De 3-4 mois jusqu'à environ 12 mois, bébé est changé 6 fois par jour. Cela représente 1440 à 1620 couches. Avec un paquet de 43 pampers baby dry taille 3 à 13,40€, cela revient à 0,31€/couche, soit 449 à 505 €. Pour la même période en couches lavables, il faut prévoir entre 300 et 520 euros (+ lavage, séchage). Clairement, si t'as pas de sèche-linge, ça te coûtera quasiment la même chose en jetables. L'économie du coût des couches se réalise donc, si tu as un sèche-linge et que tu laves tous les 2 jours (à 90°). MAIS il ne s'agit que d'économie du coût des couches, pas des trucs annexes à l'utilisation des couches lavables.

A partir de 12 mois, la gamme poids des Barbaloulous correspond à 7-18kgs en jetables et 8-12kgs en lavables (ils atteignirent 12kgs après 24 mois). Bébé est changé 4 fois par jour environ jusqu'à 24 mois (= 1440 couches), puis 3 fois jusqu'à 30-36 mois (= 540 à 1080 couches) et enfin 2 fois par jour (= 180 couches). 2 couches par jour??? Oui, bin 1 couche à la sieste et 1 couche la nuit puisque le reste de la journée, Barbaloulou va au pot/toilettes. Avec un paquet de 86 pampers active fit taille 4 à 26,68€, cela revient à 0,31€/couche, soit 447€ jusqu'à 24 mois, puis 167 à 335€ jusqu'à 30-36 mois, et enfin 56 € (total de 670 à 838€) . Pour la même période en couches lavables, il faut prévoir 200 à 360 €, puis on change de gamme poids pour 12-14kgs. Il faut donc prévoir de 160 à 280 € jusqu'à 14kgs (total de 360 à 640 €). L'économie du coût des couches est donc bien réelle, MAIS avec un lavage tous les 2 jours et le peu de changes utilisés par jour, il n'y a pas de quoi remplir une machine rien que de couches. Il reste la possibilité de mélanger avec le linge familial qui supporterait un lavage intensif ou d'avoir une machine qui ait une fonction de "mini-cuve" (demi-charge).

Au total, en couches jetables Pampers de 0 à 36 mois, cela revient de 1333 à 1631 €.

En couches lavables multitailles (avec changement de gamme, dès que bébé change de poids), cela revient de 1060 à 1860 € (sans le lavage, séchage et produits annexes).

Après, tu liras que tu peux acheter des couches d'occasion pour que ça te coûte moins cher, ou même en louer...blablabla....

Là, je dis NON !!! Parce que de nombreuses utilisatrices lavent à faible température et un foutu germe dégueu se propage dans les couches d'occasion. Visuellement, ça laisse des trous dans la couche comme si elle était élimée/usée. En réalité, la couche est rongée par un champignon bouffeur de fibre "naturelle" (coton, chanvre, bambou). Il bouffe tout et ne laisse que la trame polyester: le mildiou. Le pire étant qu'il est contagieux et attaque tout tissus naturel ayant été à son contact. Sur la peau de bébé, il fait des mycoses, rougeur..... Tu n'as aucun moyen de vérifier par toi-même avant réception des couches d'occasion, à moins d'acheter à quelqu'un proche géographiquement. Avec un lavage à 90° régulier de tes couches, tu évites clairement cette merde. MAIS une fois qu'elle est là, il est très difficile (voire impossible) de s'en débarasser. Le meilleur moyen étant de jeter. Economique???

mildiou

Il y a aussi l'option de te les coudre toi-même (ou par Barbamamy), je t'en parlerai dans un prochain billet car là encore ce n'est pas aussi simple qu'on le pense!

On économisera plus en les réutilisant pour le prochain bébé?

Honnêtement, je n'ai jamais pû garder 100% des couches pour le bébé suivant (pourtant mes Barbaloulous sont rapprochés). Soit les élastiques lâchent ou se détendent...soit l'insert ne ressemble à rien/est bouffé-troué-déchiré....soit les scratchs/pressions se barrent...soit la partie imperméable ne l'est plus vraiment.....soit tout en même temps! Mais JAMAIS je n'ai pû garder 100% des couches. Donc l'économie totale au suivant, c'est râté !

Conclusion : les couches lavables sont économiques niveau prix de revient SI tu as un sèche-linge (mais le coût du séchage s'ajoute, tout comme celui du lavage et des produits annexes) et que tu optes pour des couches taille unique (même couche qui se déplie/plie pour aller à un bébé de 4 comme à un bébé de 14kgs). Ceci dit, imagines 2s que morphologiquement, comme techniquement....la même couche? à un nouveau-né comme à un bambin? ...Ce qui implique qu'il vaut mieux des couches nouveau-né et ensuite des couches taille unique.

Quel type de couche choisir?

Généralement, tu liras que la TE1 (Tout En 1) est la plus proche (visuellement et d'utilisation) d'une couche jetable.

La TE2 (Tout En 2) est plus pratique/économique.

La TE3 (Tout En 3) ou couche hybride (mi lavable/jetable) est plus économique.

La couche classique est plus absorbante.

Mais concrètement ça donne quoi?

TE1

La TE1 est la plus dégueulasse des couches à utiliser. Comme son nom l'indique, c'est une couche ou la partie imperméable et la partie absorbante ne font qu'un. Tu changes bébé à chaque pisse et/ou crotte. Tu mets la couche tout d'un bloc en machine MAIS tu ne peux pas laver à haute température sous peine de bousiller la partie imperméable qui ne le sera plus au fil des lavages (= fuites). Comme tu ne peux pas laver à haute température, les germes restent planquer dans la partie absorbante et tu remets une couche dégueu à ton bébé.

TE2

La TE2 est une couche où tu poses ou pressionnes la partie absorbante sur la partie imperméable. Ainsi, tu peux changer juste la partie absorbante si pipi ou caca (qui n'a pas touché les bords de la couche). Cela annonce une économie puisque tu peux garder l'extérieur de la couche et ne changer que l'intérieur. En pratique, tu ne changes qu'une fois la partie absorbante. Ce qui te revient tout de même à 2 couches moins cher que 2 couches complètes. En effet, la partie imperméable ne supportera pas une nouvelle partie absorbante (3è sur la même partie imperméable) sous peine de fuite (élastiques aux cuisses gorgés de pisse, etc..) et d'odeur dégueu. Mais c'est amplement plus hygiénique qu'une TE1. La partie absorbante peut se laver à haute température et passer au sèche-linge. Ce qui signifie que la partie imperméable se lave séparément de la partie absorbante (= contrainte de lavage, stockage, séchage).

gdiapers

La TE3 ou couche hybride est une couche en 3 parties (culotte non imperméable, partie imperméable amovible, partie absorbante amovible). Avec son côté "tout amovible", elle offre la possibilité de changer la partie absorbante comme avec une TE2, mais aussi de changer la partie imperméable (quand celle-ci sature) et enfin, on peut utiliser un absorbant jetable au lieu d'un lavable. J'avoue ne pas piger le principe d'acheter une couche lavable pour y foutre du jetable. Il n'existe qu'un seul véritable modèle de TE3 : la gdiapers, modèle déposé internationalement. Ce qui signifie que légalement, PERSONNE d'autre n'a le droit de fabriquer, vendre une TE3 dont toutes les parties se détachent. Pourtant la réalité est tout autre.... La partie absorbante peut se laver à haute température et passer au sèche-linge. Ce qui signifie que la partie imperméable et la partie culotte non imperméable se lavent séparément de la partie absorbante (= contrainte de lavage, stockage, séchage). J'ai testé le système et je dois avouer qu'il est prometteur. Le fait de séparer le tout répond à mes critères d'hygiène...à condition de mettre un insert réalisé d'une seule épaisseur de tissus que je plie à ma guise. Par contre, cela complique une contrainte de lavage.

couche classique

La couche classique est une couche entièrement absorbante. Elle n'a aucune partie imperméable (il faut la rajouter par-dessus = culotte de protection). Elle est supposée absorber de partout. Généralement, elle a un noyau central qui regroupe plusieurs épaisseurs de tissus et s'assimilierait à la partie avec gel d'une couche jetable. Elle peut se laver à haute température et passer au sèche-linge. Elle nécessité obligatoirement une culotte de protection à rajouter par-dessus. Comptes environ 1 culotte pour 4-5 couches classiques.

L'inconvénient majeur, à mon sens, de toutes ces couches est le nombre d'épaisseurs des tissus. La TE1 a un insert (partie absorbante) soit cousu directement dans la couche, soit à glisser dans une poche. Il est réalisé avec plusieurs épaisseurs de tissus superposées, cousues ensemble.

La TE2 et la TE3 un insert amovible à poser ou à pressionner, réalisé avec plusieurs épaisseurs de tissus superposées et cousues ensemble.

La couche classique est réalisée de nombreuses épaisseurs de tissus cousues ensemble.

Ce qui signifie que des germes stagnent dans les épaisseurs cachées. Si tu ne laves pas à 90°, imagines 2s le nid à merde qu'elles referment.

 Si les couches lavables de nos ancêtres ont traversé le temps sans encombre, c'est bel et bien parce qu'elles n'étaient pas cousues de plusieurs épaisseurs et qu'elles étaient lavées à forte température.

Alors la couche idéale, économique et hygiénique existe-t-elle?

thirsties

Oui, il s'agit d'acheter des culottes de protection nouveau-né et taille unique, qui se ferment sur le devant, avec des goussets sur les côtés, permettant de poser un insert au centre (tu obtiens une TE2 au final). Ensuite, dans l'idéal il faut un carré/rectangle de tissus (bambou, chanvre...) d'une seule épaisseur que tu plies pour donner une forme d'insert. C'est comme les langes, mais sans épaisseurs cousues. Le top du top est d'acheter le tissus (selon l'explication des matières mentionnées plus haut), d'en surjeter les bords et de le plier puis le poser dans le fond de la culotte. Si tu sais un peu coudre, je te mettrai des tutos pour couches très bientôt! C'est concrètement la solution la plus économique en terme d'achat de couches lavables et la plus hygiénique. Par contre, pour la nuit.....il n'y a vraiment qu'avec une jetable que ça tient (bon OK je rajoute juste une culotte de protection pour couvrir mes arrières ! LOL ). Aucune couche lavable n'est capable de rivaliser en terme de finesse, fiabilité, durée.

Pour la nuit, en couche lavable, j'avais opté pour une couche classique taille unique (utilisée dès 4 mois en réalité) en chanvre. Tout l'intérieur est recouvert de micropolaire et j'ai réalisé une entaille pour y glisser un insert en chanvre. Cet insert n'est autre qu'un grand carré de chanvre que je plie pour avoir de nombreuses épaisseurs. Par dessus, je rajoutais une culotte de protection de la forme d'un short (appelée shorty) en PUL. Avec un total de 14-15 épaisseurs, mon Barbabébé ressemblait plus à gros culbuto du cul qu'autre chose....malgré tout, il avait des fuites.....et l'odeur d'écurie liée au chanvre gorgé de pisse était désagréable. Résolument, mon Barbabébé est un gros pissouilleur.

A titre d'information en partant sur ce système, voilà ce qu'il te faudra: 20 absorbants pour nouveau-né + 5 culottes de protection nouveau-né, 15 absorbants taille unique + 4 culottes de protection taille unique. 1 shorty de protection pour chaque gamme de poids, 2-3 couches de nuit taille unique. Là, tu as un kit complet à moindre coût ET hygiénique.

Quelle matière choisir?

La microfibre en guise d'absorbant est la plus rapide à absorber et sécher mais absorbe très peu. Par exemple, 6 épaisseurs de microfibre n'égalent pas du tout 6 de bambou, ou 6 de chanvre. Cette matière purement synthétique sèche vite sans sèche-linge, mais vu qu'elle absorbe peu, il faut changer très souvent bébé.

Le coton en guise d'absorbant absorbe bien mais peu également. Pour avoir une absorption équivalente au bambou, il faudrait doubler le nombre d'épaisseur. Par exemple 6 épaisseurs de bambou = 12 épaisseurs de coton. Bonjour le cul énorme!!! Sans sèche-linge, c'est long à sécher.

Le bambou est donc 2 fois plus absorbant que le coton, mais sans sèche-linge, c'est long à sécher.

Le top de l'absorption est le chanvre, mais il dégage une odeur d'écurie lorsqu'il est gorgé d'urine...est plus cher à l'achat....et est hyper long à sécher sans sèche-linge.

Pour garder les fesses de bébé au sec, il existe des matières hydrofuges comme la polaire, micropolaire et suédine. C'est purement synthétique et donc potentiellement allergisant! La pisse passe à travers mais à son contact ça semble sec.

Maintenant, tu as toutes les infos.....

Je ne suis pas CONTRE les couches lavables (étant moi-même utilisatrice pour réduire ma poubelle....mais je n'en utilise presque plus au profit de couches jetables. Je pousse le vice jusqu'à utiliser une lessive "écologique" sans phosphate pour mon quotidien), je suis juste POUR la vraie info (pas celle qu'on découvre par la force des choses). Saches que tu peux également faire un geste pour la planète avec les couches en utilisant des couches jetables dites écologiques (processus de fabrication, emballage, composants, biodégradabilité...). 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !