C'est un sujet qui a demandé (et finalement qui demande encore) une longue réflexion. Si ça ne tenait qu'à moi, on n'aurait aucun animal de compagnie.

Pourquoi???

Parce que clairement, je n'en ai pas envie. Non pas que je sois sans coeur, mais avoir un animal de compagnie ce sont des contraintes quotidiennes.

Alors longtemps, je m'y suis refusée. Je n'ai nullement du temps à lui consacrer, nullement l'envie de trouver le temps.

Les Barbaloulous en ont souvent voulu. Chat, chien, cochon d'inde, lapin, souris, tortue.....mais comme tout enfant, c'est le côté "petite chose vivante et fragile" qui attire. Ils ne réalisaient pas l'ampleur de la charge et responsabilité qu'incombe un animal de compagnie.

On a beau se dresser la liste des + et des -, mon côté pessimiste (ou réaliste PTDR) trouvera plus de - que de + au fait d'avoir un animal de compagnie.

Dans la balance des -, il y a:

  • achat
  • équipement (cage, etc...)
  • entretien (soins, nourriture, vétérinaire)
  • à qui le confier en cas d'absence (vacances, etc...)
  • vie (plus courte qu'un être humain, besoin de compagnie avec des congénères, retrait d'un milieu censé être naturel, etc...)

Dans la balance des +, il y a:

  • responsabilisation de l'enfant
  • amour et réconfort d'un être vivant envers un autre
  • apprentissage du cycle de vie

Alors voilà, ma balance est probablement erronée, mais je n'y vois pas franchement beaucoup de +.

Ce n'est pas comme si nous n'avions jamais eut d'animaux auparavant. Quand Barbidur était bien plus jeune (genre 6 ans je crois), nous avions 2 poissons rouges remportés lors d'une fête foraine. On a acheté l'aquarium (un gros bocal rond), la déco à mettre dedans, l'épuisette (pour les sortir lors du nettoyage), la nourriture. Très vite, le côté nettoyage a rendu l'acquisition ennuyeuse. Il fallait changer l'eau tous les 3/4 jours sinon les poissons risquaient de mourir dans leurs selles (dois-je précisé que c'est moi qui devait nettoyer?). Les Barbaloulous étaient alors trop jeunes, pour avoir un animal de compagnie. Un matin, au  bout de 2-3 mois, j'ai retrouvé les poissons sur le ventre.....morts. FIN de l'histoire "poissons rouges".

On a eut également, il y a 1 ou 2 ans des cochons d'inde achetés lors d'une expo avicole. Les Barbaloulous étaient tous autour à vouloir les porter, etc... Il faut dire que les cochons d'inde sont plus résistants, plus expressifs qu'un lapin. Les petits couinements qu'ils poussent plaisaient aux Barbaloulous qui arrivaient à déchiffrer s'ils avaient peur ou étaient contents. Au fil des jours/semaines, je me suis retrouvée à être la seule qui les nourrissais, soignais. Je m'en voulais d'avoir céder à leur acquisition surtout s'il n'y avait que moi pour m'en occuper. Malheureusement, un matin, au bout d'un mois, on les a retrouvés morts dans leur enclos tués par un animal nocturne. Ce fut un véritable drame à gérer (que faire des animaux morts? comment apaiser la peine des Barbaloulous? etc...) FIN de l'histoire "cochons d'inde".

Barbidou ressemble un peu à ces nounours choco-guimauve du rayon confiserie. Un aspect de dur à l'extérieur et un coeur tout tendre à l'intérieur. C'est un Barbaloulou qui est passionné par les animaux (au point de ne plus consommer de viande, juste certaines volailles....mais ça c'est un autre sujet), plus particulièrement les rongeurs. Il a toujours voulu qu'on en ait, mais sa santé ne le permettait pas. De plus, il était bien trop jeune, à mon sens, pour comprendre et gérer la responsabilité d'un animal. Mais voilà....au début du mois, il a fêté son 11è anniversaire. Barbapapa et moi, avons discuté de son cadeau d'anniversaire et malgré nos réticences, nous avons considéré qu'il était suffisamment grand pour avoir un animal de compagnie.

Ainsi, le jour de son anniversaire, nous sommes sortis en famille et avons simulé une visite dans une jardinerie (qui fait aussi animalerie) à la quête de plantes pour la maison. Une fois arrivés au rayon des petits animaux, nous lui avons avoué qu'on venait pour son cadeau d'anniversaire et qu'il pouvait choisir entre cochon d'inde et lapin. Il sautillait d'excitation comme un petit kangourou. Nous avons apostrophé la responsable du rayon et lui avons expliqué notre visite. Elle a été très compétente et nous a expliqué les besoins, etc.... de chaque animal. Je savais que Barbidou rêvait d'avoir un lapin. Je m'étais renseignée sur les risques pour la santé de mes Barbaloulous et ils étaient moindres. Son choix s'est arrêté sur un lapin nain nounours âgé de 5 mois. Une magnifique petite boule de poils blanche.

Lorsque la responsable de rayon nous a expliqué la fragilité cardiaque de la petite boule de poils, Barbidou a paniqué. Il craignait pour la vie de l'animal car étant une famille XXL, les plus jeunes jouent de la vocalise, et cela pourrait causer le décès de l'animal à cause du stress/bruit.

Son envie d'avoir l'animal de compagnie tant rêvé était si forte et sa crainte de le voir mourir aussi, qu'il fut pris de panique et a fondu en larmes à cause de ce choix cornélien.

Nous avons discuté avec lui à part, et avons trouvé une pièce au calme dans la maison, loin du bruit. On a élaboré des règles et finalement, sa crainte s'est dissipée et voici que nous rentrions avec:

DSCN1500

Pilou, lapin nain nounours, petit compagnon de Barbidou

Le jour de l'achat de Pilou, sous l'effet du stress, Barbidou a déclenché une grosse crise d'eczéma jusqu'au sang. Il lui a fallut quelques jours pour que cela se calme et la relation qu'il a tissé avec Pilou a beaucoup aidé à apaiser sa crise. Pilou a donc, je dois le reconnaître, un effet théraupeutique sur Barbidou. Il lui apprend à canaliser son énergie, ses émotions.

MAIS avoir un animal de compagnie requiert tout de même des règles à suivre. Ainsi, Barbidou a dû inclure Pilou dans son emploi du temps. Nous avons donc créer un emploi du temps avec les horaires de cours IEF, temps libre, tâches ménagères (et là je te vois faire de gros yeux à imaginer quelle mère indigne je suis à faire bosser mes Barbaloulous! Que néni cher lecteur/visiteur, les tâches ménagères sont simples et en adéquation avec les capacités de chacun. Cela va de mettre/débarrasser la table, vider/remplir le lave-vaisselle, balayer autour de la table, faire sa propre chambre, sortir les poubelles. Rien de compliqué en soit!), et Pilou.

Pilou a besoin d'une attention particulière, de câlins, d'être nourri à heures régulières, de pouvoir se promener pour user ses griffes, de lumière (quand le soleil se couche), mais également de calme....etc...Il faut un planning pour le nettoyage de sa cage, le réapprovisionnement de boisson et nourriture, le brossage, le nettoyage de la pièce où il se trouve. Barbidou se lève un peu plus tôt que le reste des Barbaloulous afin d'accorder du temps à Pilou dès le réveil. Pilou ne vit pas dans la chambre de Barbidou, ni dans notre pièce de vie car je refuse d'avoir des poils ou autre odeur animale dans la maison (je sais, je suis chiante!!).

Aujourd'hui encore, je ne suis pas convaincue d'avoir fait le bon choix en ayant un animal de compagnie. Barbidou reconnait lui-même qu'il n'imaginait pas la charge de travail/responsabilité que représentait un animal. J'ai du mal même avec le terme "animal de compagnie", dans le sens où cette boule de poil si jeune ne vit pas avec ses congénères, vit dans une cage. J'ai eut du mal déjà dans le magasin lorsque je voyais ces animaux dans un espace réduit à attendre d'être adoptés. On ne sait pas encore si Pilou est une femelle ou un mâle, mais quand on le saura on avisera pour lui trouver de la compagnie du même sexe.

La relation avec Pilou et Barbidou s'est construite tout doucement. Nous laissions Barbidou seul avec Pilou pour que chacun apprivoise l'autre....et cela pendant quelques jours. Au début, ce n'était qu'une main tendue, puis vint des caresses et plus d'une semaine après, Barbidou a enfin pû porter Pilou contre lui. Pilou accepte les caresses de Barbidou d'une façon différente des autres. Il ne baisse pas ses oreilles, il vient même se blottir.

Enfin voilà, malgré mes réticences et le fait que je ne sois toujours pas convaincue....WE DID IT !!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !